GRANDE EXPÉDITION ÉTÉ 2018 (19-29) – JOUR 8 – Baignade dans le lac

De bon matin, Dre Marie-Ève, Geoff notre guide et moi nous nous sommes dirigés vers le “lodge” afin d’y laisser quelques éléments non essentiels et aussi ramasser les appareils électroniques, forts d’une bonne nuit de recharge.  En effet, nous quittons ce matin les plateaux alpins entourant le Mont Assiniboine et entamons une randonnée itinérante de trois jours vers Sunshine Village où se terminera notre parcours. Nous avons rejoint le groupe une trentaine de minutes plus tard à environ 4 km du campement de cette nuit, ou plutôt de la journée, car nous y sommes arrivés environ vers 12 h. Je dis environ parce que personne ici n’a l’œil sur l’heure. Il est toujours moins quart. Ici, les tentes sont installées sur des plateformes de gravier.

L’activité à l’honneur aujourd’hui fut définitivement la baignade dans le lac glacé nommé Og Lake. Le premier défi fut d’aller chercher le frisbee lancé 30 mètres plus loin. Bien entendu, Mikael ne s’est pas fait prier pour se lancer à l’eau. En arrière-plan, Cindy était déjà en plein milieu traversant tranquillement vers l’autre rive. Ces deux-là sont très impressionnants. Ils peuvent rester dans l’eau sans montrer aucun signe d’impatience pour en sortir. Ensuite, tout le monde s’est laissé tenter, à différents niveaux bien sûr. Arnaud, Stéphanie, Larissa et Mario en ont profité pour se laver (à l’extérieur du lac, car il est interdit d’utiliser du savon à l’intérieur des plans d’eau) Quelques minutes plus tard, Jessy a lancé le défi de se rendre jusqu’à une roche, une quarantaine de mètres plus loin. Croyant que son défi allait être décliné, il s’est fait prendre à son propre piège. Simon, Youssef, Geoff, Mario, Mikael et moi avons accepté le défi. L’aller s’est bien passé, mais Jessy a mis au moins 20 minutes avant de se décider à revenir au bord.

Cet après-midi, le groupe s’est divisé. Aurélie, Youssef, Jessy, Arnaud et Big Geoff ont joué aux cartes, Janny, Simon et moi avons fait une sieste, Steph, Larissa, Jemmy et Vincent ont discuté, Julie, Marie-Michelle, Mario, Marie-Ève et Olivier ont marché puis Cindy et Mikael… se sont baignés. Maintenant, il est temps d’aller faire le souper. Pas parce que nous avons faim, mais parce que nous voulons que nos sacs soient moins lourds demain. Ah, j’oubliais! Il n’y a presque plus de moustiques depuis 2 jours. C’est fou comme l’humeur générale, bien que très bonne, s’est davantage assouplie.

Aujourd’hui, je laisse la parole à Larissa. Merci Larissa!

“Cancer affects everyone so differently. For me it took all my strength and confidence, going from being invincible to having a life-changing disease was very hard. Then I found the Foundation. The mountains in British Columbia are insanely massive, beautiful, breathtaking, and overwhelming. My goal was to reach a summit, and I truly wasn’t sure it was obtainable; the possibility to fall off the side of a mountain became so real, so fast. It all hit me once we stopped halfway up to put more layers on and, not long after, we were hiking in snow. The wind was incredibly hard, and BAM! the side of the mountain just dropped off. My heart started beating out of my body; we were like mountain goats scaling the side of a mountain. Getting to the top was a very emotional moment. It took everything I had in me, and I finally conquered something harder than cancer. I left on top of the mountain. It’s safe to say that I now have my STRENGTH AND CONFIDENCE back.

It’s such an empowering feeling, like 100 bricks off my shoulders, and I never looked back. I couldn’t have done this without the foundation and now my new friends.”

Nicolas Tremblay, blogueur et photographe pour la fondation Sur la pointe des pieds

POUR VOIR PLUS DE PHOTOS…