EXPÉDITION ÉVASION 2018 (19-29) – JOUR 2: Pagayer sur l’eau

Adam_Jasmine

Ce matin est le grand départ pour l’aventure. Nous préparons nos barils, et sacs étanches, aujourd’hui nous serons sur l’eau! Suite à un petit jeu/réchauffement sur la plage, le groupe est réparti dans les deux grands rabaskas. Dès le départ, l’ambiance s’installe. Que ce soit par les chansons d’Alexandra ou encore par les jeux proposés par Samuel, tout le monde s’amuse. Les rires et les chants nous font presque oublier le vent froid et le ciel nuageux. Comme le dit Marie-Michelle : « Le temps est un peu gris, mais il fait bien soleil dans les canots »

 

Le rythme est bon et nous atteignons l’île de l’aigle juste à temps pour le dîner. Le « Vanessa’s boat restaurant » nous attend avec une bonne soupe chaude autour d’un feu de camp. Une pause bien méritée pour se réchauffer et se reposer un peu.

 

La deuxième moitié du trajet se passe très rapidement. Nous sommes tous surpris d’arriver si vite à notre site de campement. Il faut dire que le vent dans le dos nous a donné un bon coup de main et facilité nos coups de pagaies. De retour sur la terre ferme, le vent frais nous ayant bien rafraichit, il n’y a qu’une façon de bien se réchauffer… La danse du « Big fat poney » en l’honneur de Marie-Camille, une autre bénévole de la fondation.  Une danse qui nous fait tous rire et bouger. Le résultat est là, nous n’avons plus froid!

Nous découvrons notre site de camping. Une belle forêt longeant la plage nous abritera pour un soir. Tous ensemble nous devons maintenant monter notre tente. Un grand dôme où nous dormirons 12 personnes. Un travail d’équipe bien orchestré et le tour est joué. Nous offrant ainsi un temps libre avant le repas. Chacun vague à son occupation. Bien sûr, des petits groupes se forment continuant ainsi à se connaître et à approfondir les liens d’amitié. Tout est calme.

Sur le bord de l’eau, Adam et Roxanne enseignent les techniques de pêche à Leena et Nikki, autour du feu certains brodent et d’autres discutent. Sous les derniers rayons de soleil, nous profitons de la nature, de ces instants ensemble. Quel bonheur d’être ici, de lâcher prise et de vivre, simplement.

 

Le verdict de la journée est clair : « Un gros deep fried 9 sur 10 » s’exclame Charles. Chacun est reconnaissant du travail des bénévoles. Cela fait tellement de bien de ne pas avoir à se soucier de ce qui s’en vient, de ce qu’on fera après, des repas, des médicaments. Nous avons simplement à suivre, profiter du moment et avoir du plaisir. L’équipe de logistique, Mario, Louis et Vanessa, se méritent une belle ronde d’applaudissement pour leur excellent travail et les savoureux repas qu’ils nous préparent. Les attentes de la journée ont été atteintes et nous sommes tous fiers du travail accompli. Nous découvrons davantage les biens-faits du plein air. C’est de loin le meilleur traitement pour l’âme et le cœur.