EXPÉDITION ÉVASION 2018 (19-29) – JOUR 3: Sous le soleil d’automne

big_fat_poney

Nous nous réveillons doucement avec les premières lueurs du jour. La brume flotte encore au-dessus du lac et on sent déjà que la journée sera plus chaude aujourd’hui. Déjeuner autour du feu est un vrai plaisir. L’odeur du pain grillé sur la braise et la musique de Catherine au Yukulele nous accompagne. Anick et Emily se joignent à elle et nous avons droit à un petit concert improvisé des plus charmants.

 

Une fois le campement démonté, nous nous préparons à repartir en canot. La plage est l’endroit idéal pour une petite séance d’étirements, prendre le temps de respirer, apprécier le moment, et repenser à nos objectifs. Et bien sûr, on n’aurait pu partir sans un tour de « Big fat poney », ça y est, la tradition est installée!

 

Maintenant que nous sommes à l’aise sur l’eau, nous pouvons à tour de rôle prendre le rôle de barreur du Rabaska. Le barreur est la personne assise à l’arrière complètement, c’est lui qui dirige. Un nouveau défi que chacun se plaît à relever. Les paysages du Poisson blanc défilent sous nos yeux, les couleurs d’automne s’installent, c’est magnifique. Nous découvrons une nouvelle petite île sur laquelle il fait bon de faire la sieste au soleil. D’un canot à l’autre, on entend toujours les chants, les jeux, les rires, les discussions.

L’équipe de logistique nous attend sur une autre île pour le dîner. On profite de cette pause bien méritée et des rayons de soleil qui nous réchauffent. Certains font la sieste, d’autres jouent au frisbee et certains décident de sauter à l’eau.  Roxanne, Charles et Adam sont les trois braves! L’aventure n’aurait pas été complète sans une baignade selon Roxanne.

 

Le site est si beau que nous le choisissons pour faire nos photos de groupes officielles. Après plusieurs poses et de nombreux fous rires, nous repartons sur l’eau. Il nous reste du chemin à faire jusqu’à notre campement pour ce soir.

 

Nous naviguons doucement, bercés par les vagues en écoutant le chant des outardes.  Nous prenons un moment de silence. Un moment de paix. Un moment pour être présent, respirer, vivre pleinement l’expérience, s’en imprégner pour mieux s’en souvenir par la suite.

 

Quelques kilomètres plus loin, nous voilà déjà arrivés à notre campement. Un site tout en hauteur, nous devons monter légèrement en forêt pour l’atteindre. Une forêt paisible, l’odeur des pins, le bruit du vent dans les arbres, le soleil qui descend doucement. La nature à son meilleur.

La soirée se déroule tranquillement, encore aujourd’hui, nous sommes tous bien fiers de nous, le sourire aux lèvres. Le feu de camp nous réchauffe en attendant le souper. Réunis tous ensemble pour notre dernière soirée d’excursion, nous nous rappelons nos meilleurs moments, partageons notre expérience, nous chantons et rions encore. Une belle discussion parsemée de fous rires et d’émotions.

La nuit sera bonne