Myriam L.

  • Grande expédition
  • Je parle français
  • 31 ans
  • Groupe : 19 à 29 ans
  • Quand j’ai participé à l’expédition, j’étais : En rémission
  • Québec, Québec

Expéditions

Diagnostic

J’ai reçu un diagnostique de leucémie myéloïde aiguë. Après 2 traitements intensifs en chimiothérapie, j’ai eu une greffe de la moëlle osseuse de ma sœur jumelle.

Pourquoi as-tu décidé de participer à une expédition de la fondation?

Vivre un voyage et des expériences uniques avec d’autres personnes ayant vécu sensiblement la même épreuve que moi.

Quelles étaient tes craintes avant le départ en expédition?

J’avais beaucoup de craintes. Deux ans auparavant, j’avais même fait les démarches pour m’inscrire à une autre expédition, mais j’avais finalement annulé parce que je doutais trop de mes capacités.

Pour l’expédition à Assiniboine, je me suis finalement inscrite quelques jours seulement avant la date limite. Je me suis ensuite remise en question plusieurs fois avant l’expédition et si ce n’était pas des encouragements de ma sœur jumelle, j’aurais sans doute abandonnée tellement j’étais anxieuse face à cette aventure! J’avais peur de ne pas être assez en forme physiquement, de ralentir le groupe (je marche très lentement, en partie à cause de mon obésité), je doutais même d’être capable de faire pipi dehors! J’avais des craintes aussi de ne pas bien dormir (mes seules expériences en camping se résument à dormir dans une tente sur le terrain de la maison lorsque j’étais enfant). J’avais aussi une grande peur des hauteurs.

Quels souvenirs et quels bénéfices conserves-tu de ton expérience?

Je sous-estimais mes capacités! Il y a plein d’activités que je n’aurais jamais osé essayer avant, que je n’aurais jamais pensé être capable de faire (comme de l’escalade de rocher, marcher au sommet d’une montagne, etc.). Ça m’a permis de prendre confiance en moi, en mes capacités et de me rendre compte que les barrières, c’est souvent moi qui les mets.

Les souvenirs que je garde de cette aventure sont les liens créés avec les autres, autant les participants que l’équipe d’accompagnateurs. On s’encourageait à chaque étape et on prenait soins les uns des autres. Je garde également en souvenir les paysages extraordinaires et le bien-être que la nature nous procure.