Alexia N.

  • Expédition Évasion, Grande expédition
  • Je parle français
  • 24 ans
  • Groupe : 14 à 18 ans
  • Quand j’ai participé à l’expédition, j’étais : En traitement
  • Varenne, Québec

Expéditions

Diagnostic

J’ai eu un lymphome de Hogdkin à l’âge de 17 ans. Lors de mon expédition Évasion je venais juste de finir mes traitements, environ 1 semaine plus tard. Pour la Grande expédition sur la Magpie ça faisait 1 an que j’étais en rémission.

Pourquoi as-tu décidé de participer à une expédition de la fondation?

Avant de faire l’expédition de la Magpie, j’ai fait l’expédition Évasion. La première expédition m’a permis de comprendre le concept d’aventure thérapeutique. Alors quand on m’a présenté le défi de la Magpie j’était bouche-bée. Je savais qu’elle impact la nature pouvait avoir sur mon corps et mon esprit et à présent il me semblait essentiel de me laisser emporter par le courant de la Magpie.

Quelles étaient tes craintes avant le départ en expédition?

J’avais peur que mon corps n’arrive pas à suivre le rythme de l’aventure. Je craignais de ne pas bien m’entendre avec les autres participants (ce qui aujourd’hui me semble impossible.)
J’avais peur de ne pas me sentir pas à ma place.

Quels souvenirs et quels bénéfices conserves-tu de ton expérience?

Sur le coup, j’en ai retiré tellement de confiance en moi. Après 10 jours sur l’eau à traverser les rapides, tu sors de là en te disant que tu peux accomplir ce que tu veux. Au fond, les limites que tu te poses viennent de toi.

Quatre ans plus tard par contre, j’en retire que des fois mettre ses limites c’est bien, connaître son corps et ses besoins encore mieux. J’apprends encore à vivre avec un corps qui n’est pas totalement mieux, mais mon esprit par contre devient de plus en plus fort.