Sébastien Lapierre

Originaire du Saguenay, j’ai grandi entre fjord et montagnes et c’est donc très tôt dans ma jeunesse que j’ai été mis en contact avec la nature et les grands espaces. J’ai fait de ceux-ci mon terrain de jeux qui a vu naître mes premières aventures. Avec le temps, rêvant de plus grands défis je me suis lancé dans des expéditions de plus grande envergure qui m’ont menées un peu partout dans le monde.

En 2010, c’est au Groenland que je débute ma vie d’aventurier. Avec un ami, je planifie et mets sur pied une expédition à ski qui consiste à traverser la calotte glaciaire du Groenland en autonomie. Bien que tout ne se soit pas déroulé comme prévu, nous passons un mois complet à skier en tirant notre traîneau chargé de toute la nourriture et du matériel nécessaire à notre survie. Nous en revenons avec de nouvelles connaissances et un désir assuré de repartir. C’est donc en 2013 après plusieurs mois de préparations que nous repartons, mais en kayak cette fois, afin de naviguer à travers le passage du nord-ouest. Près de 3000km dans les eaux froides de l’arctique Canadien, en moins de 60 jours. Encore aujourd’hui, malgré de nombreuses autres tentatives, personne n’a réussi à égaler une telle distance au cours d’un seul été. Fort des connaissances acquises lors de ces deux premières expéditions, le rêve de l’Antarctique refait surface et c’est en novembre 2016 que je m’envole vers le dernier continent afin de skier, en solitaire cette fois, la distance séparant la côte du Pôle Sud. 1200km en complète autonomie, à skier par des températures glaciales pour finalement devenir le premier Canadien à réaliser l’exploit le 9 janvier 2017 après un peu moins de 43 jours.

L’aventure est devenue une véritable passion pour moi et j’allais me donner comme mission de faire découvrir les pouvoirs insoupçonnés du plein air et de l’aventure aux jeunes dans les écoles, à travers conférences et récits d’aventures. Malheureusement, ce n’est pas aussi facile pour tout le monde de partir à l’aventure et c’est un peu pour cette raison que j’ai trouvé tout à fait logique de m’impliquer avec la Fondation sur la pointe des pieds. En permettant aux jeunes atteints de cancer de vivre des expéditions, elle leur permet d’avoir accès à tout ce que je trouve si précieux dans le fait de partir à l’aventure, à tant de richesses qui étaient autrefois hors d’atteinte pour ces jeunes.

Il ne m’aura suffi que d’une participation au Double défi des deux Mario pour comprendre l’importance de la fondation Sur la pointe des pieds. Contribuer à changer l’histoire de ces jeunes, à leur redonner une chance de croire à nouveau en leurs rêves est une chose exceptionnelle, mais avoir eu la chance de les côtoyer a été une chance incroyable pour moi. Ces jeunes sont une source de motivation intarissable, un exemple de résilience et m’ont apporté bien plus que je ne pourrai jamais le faire. Chaque petit moment où nous discutons en skiant sur le lac Saint-Jean, chaque témoignage que j’entends de leur part me fait grandir et me prouve à quel point l’aventure thérapeutique fonctionne et qu’il faut continuer pour que plus de jeunes encore puissent en profiter.

Mes aventures passées

Groenland

Expédition à ski avec comme objectif de traverser la calotte glaciaire du Groenland en autonomie – 2010

Arctique Canadien

Près de 3000km en kayak de mer dans les eaux froides de l’arctique Canadien – 2013

Pôle sud

Premier canadien à parcourir à ski les 1200km séparant la côte du Pôle sud en complète autonomie – décembre 2016 à janvier 2017