GRANDE EXPÉDITION HIVER 2019 (19-29) – JOUR 7 – Notre grande famille

Jeudi soir était notre dernière soirée en camping. C’est dans notre grand dôme, tous ensemble, que nous avons partagé nos impressions de l’aventure. Chacun devait choisir un mot représentant son expérience ou ses sentiments. Les mots? Reconnaissant, vivant, espoir, privilégié, beauté et surpris ont pris la vedette. Ce fut une soirée vive en émotions, parsemée de larmes, de fous rire… et de Karl!

Ce vendredi matin, la pluie était au rendez-vous; une journée grise, venteuse et pluvieuse s’annonçait. Heureusement, nous sommes sur notre départ et nous réalisons combien nous sommes privilégiés d’avoir eu une si belle semaine, des températures douces et un bon soleil.

Nous devions donc démonter tout le campement et réduire au maximum les traces de notre passage. Tous ensemble, nous nous sommes partagé les tâches. De petites équipes démontent chacune les tentes de prospecteur pendant que d’autres démontent la cuisine, bouchent les trous creusés et démontent le dôme. Le travail d’équipe se fait naturellement et facilement.

Une fois terminé, nous prenons un dernier moment de silence et une dernière grande respiration pour sentir une dernière fois l’air frais des montagnes sur nos visages. Et d’une même voix, nous fredonnons la douce mélodie de « Sur la pointe des pieds ».

Chaussés de nos raquettes et sacs sur le dos, nous sommes prêts pour notre dernière randonnée. Deux kilomètres de marche sur le chemin emprunté à notre arrivée nous ramènent à l’autobus. Quitter notre village, met fin à notre aventure mais il nous reste encore de précieux moments ensemble.

Un bref arrêt au centre d’interprétation pour dîner nous permet également de revoir une dernière fois le majestueux Mont Albert qui a veillé sur nos trois premiers jours d’expédition en refuge.

Nous avons ensuite repris la route en direction de Matane. Dans l’autobus, on dort, on discute, on joue de la musique. Le fleuve et ses glaciers nous ont tranquillement guidé et le coucher de soleil nous a accueilli à notre auberge. On s’installe rapidement dans nos chambres et nous ressortons pour souper. Ce soir, nous n’avons pas eu droit à la cuisine de Charles. Nous avons plutôt eu un repas au restaurant… dans une salle de réception. Heureusement, ce n’est pas le lieu mais bien les gens qui font la soirée.

De retour à l’Auberge des Sapins, nous avons eu une soirée libre. Nous sommes seuls à l’auberge et nous pouvons occuper pleinement le salon commun. Nous nous réunissons autour du foyer. Il fait chaud, Catherine, Alex et Jayden jouent du Ukulélé et chantent avec Serena. Nous avons droit à une belle surprise. Karl, Georgi, Adam, Serena et Jayden ont composé une chanson dans l’autobus et nous avons eu droit à une représentation.

Notre dernière soirée, se passe donc dans la joie. Et comme dit Mario Bilodeau, l’un des cofondateurs de la fondation, après une expédition et les moments de réflexions et de partages, il faut célébrer.

C’est ce que nous faisons tel une belle grande famille qui se réunit.

Chantale Lecours, Photographe et blogueuse pour la fondation Sur la pointe des pieds.

POUR VOIR PLUS DE PHOTOS…