GRANDE EXPÉDITION ÉTÉ 2018 (19-29) – JOUR 3 – Les pieds avant tout

La température ici est extraordinaire. Les journées sont chaudes et longues. En fin de journée, le soleil tape sur les montagnes et donne une vue splendide. La plus belle lumière apparaît entre 21 h et 22 h. Hier, la lune s’est montré le bout du nez vers 23h30 et a rajouté ta touche personnelle au spectacle. Il faut écrire un blogue pour y avoir accès, car à cette heure tout le monde est couché… sauf Jessy, Youssef et Mika qui jouent aux dés. En fait, ils jouent lorsqu’ils ne sont pas dérangés par un voyageur du Manitoba qui aime beaucoup raconter ses exploits. ?

En ce mardi matin, nous sommes un peu moins pressés. Au menu, une randonnée de 5 km en matinée pour adapter notre équipement et se dégourdir un peu avant la randonnée principale qui démarrera officiellement jeudi matin, après le vol de mercredi en hélicoptère en direction du parc du mont Assiniboine. Et au programme en ce mardi après-midi, la distribution du matériel de randonnée.

C’est donc avant de partir en randonnée mardi matin que les guides ont mis l’accent sur l’importance de prendre soin de nos pieds, car ils seront notre moyen de transport pour le séjour, bien évidemment. Un mauvais traitement pourrait imposer une évacuation et une fin prématurée pour la personne blessée. Assurément, personne n’envisage cette solution. Donc, nous devons être très attentifs à la moindre douleur. Peu importe le moment et le lieu où la douleur se fera sentir, nous arrêterons le convoi pour intervenir. La solution à privilégier est la prévention.

Nous avons fait une courte randonnée ce matin afin de permettre à chacun de connaître les endroits potentiels de douleur. Ainsi, nous pourrons y placer des pansements préventifs.

La marche s’est bien passée. Aux abords d’une petite rivière, notre guide Olivier nous a fait une démonstration du fonctionnement des filtres à eau que nous utiliserons. C’est un système de filtration par gravité qui permet d’obtenir 4 litres d’eau prête à la consommation en une vingtaine de minutes. Nous aurons 2 systèmes par 10 personnes. Il a aussi insisté sur la nécessité de manipuler ces appareils avec soin, car ils seront indispensables dans les prochains jours. Nous avons aussi reçu de l’information sur l’ajustement et la manipulation des bâtons de marche.

En terminant, Olivier nous a prévenu de la présence des tiques et nous informe de quelques gestes à poser pour les éviter. Il faut être attentif aux endroits où nous déposons nos vêtements et nos sacs, secouer nos vêtements avant de les porter et observer nos voisins pour détecter leur présence. En cas de morsure, nous avons l’instrument pour la retirer et aussi des antibiotiques peuvent être administrés.

Cet après-midi, tout le monde a reçu son équipement individuel de randonnée. On pouvait sentir un petit stress monter… Des conseils furent donnés pour aider la distribution des effets à l’intérieur du sac.

Chaque article doit être emballé dans un sac étanche et placé de façon stratégique. ” Ton sac est ta maison! Tu dois connaître l’emplacement de chaque objet. Ton sac doit contenir uniquement des articles nécessaires, car tu devras les transporter pendant 6 jours.” Voici les grandes directives qu’Olivier a soumises. Le reste de l’après-midi fut réservé pour la préparation des bagages.

Pour terminer la journée, une discussion fut amorcée afin de connaître les impressions de la randonnée du matin. Aurélie prend tout de suite la parole avec sa fougue habituelle pour exprimer à quel point elle est excitée de partir pour la grande randonnée. Au passage, elle affirme que celle d’aujourd’hui était un peu simple et qu’elle l’avait faite en gambadant. De son côté, Arnaud a bien apprécié les discussions en marchant, particulièrement celle avec Jemmy. Myriam a signifié la crainte qu’elle a des hauteurs et que l’idée d’avoir à passer les prochains jours à monter et descendre, l’effraie énormément. Malgré cette idée qui la hante, elle apprécie énormément l’expérience ainsi que le soutien apporté par le groupe. Vincent propose son aide pour lacer adéquatement les bottes, connaissant l’importance de cette manœuvre.

Jemmy a passé une très belle journée, particulièrement parce que Larissa a promis de lui prêter une robe pour un des mariages auxquels elle assistera cet été. L’idée de dormir dans une tente pendant six jours fait vivre de l’anxiété à Cindy, malgré qu’elle soit certaine de pouvoir s’y habituer. Lorsque Leo a mentionné qu’il pouvait transporter plus de choses dans son sac, Marie-Michelle lui a répondu qu’elle-même pouvait entrer dans un sac… elle a dû le prouver! La discussion s’est terminée dans une enquête menée par le détective Larissa pour trouver qui a égaré le sac Ziploc qui a pour fonction de protéger le journal de bord. Mario s’est avoué coupable sous prétexte d’avoir été obligé de faire un peu de ménage. Dr Simon lui suggéra de nettoyer ses pieds plutôt que de nettoyer les lieux…

Tout le monde se porte très bien. Le confiance mutuelle gagne du terrain. Dernière nuit dans le “Alpine lodge”; l’excitation du départ est palpable…

Nicolas Tremblay, blogueur et photographe pour la fondation Sur la pointe des pieds.

POUR VOIR PLUS DE PHOTOS…