Origine

L’origine d’un nom… tirée d’une histoire vécue…

Un jeune garçon assistait sagement à la conférence d’un aventurier bien connu. À la fin de la présentation, le garçonnet fasciné s’approcha de l’aventurier, lui lança un regard inquisiteur et souffla : « J’aimerais ça moi aussi devenir un aventurier, comme vous. Quand vous étiez petit, le saviez-vous que vous alliez devenir un aventurier? Comment est-ce que tout ça a commencé? ». L’aventurier sourit de tous ses traits usés par le vent, le soleil, le temps. Il se pencha vers son petit interlocuteur, lui prit le visage entre ses mains et lui dit : « Lorsque j’avais ton âge, je regardais souvent par la fenêtre. Je me levais alors sur la pointe des pieds pour voir au-delà de l’horizon. C’est comme ça que je suis devenu aventurier ».

L’origine d’une organisation extraordinaire…

À l’hiver 1996, le Dr Sylvain Baruchel, oncologue pédiatrique oeuvrant à Montréal et Toronto, vit l’un de ses jeunes patients décéder. Le coeur brisé, il rentra à la maison à la fin d’une éprouvante journée de travail, en pleine tempête hivernale. Chemin faisant, il se demandait ce qu’il pouvait faire pour que les autres jeunes malades gardent espoir en leur processus de guérison. Lui vint alors l’idée de leur offrir la possibilité de relever un défi hors du commun, une expérience de laquelle ils sortiraient grandis et inspirés. Il contacta l’entrepreneur en tourisme d’aventure François Guillot pour lui demander de mettre sur pied une première expédition de traîneau à chiens avec des jeunes atteints de cancer. Celui-ci s’adjoindra les services de Mario Bilodeau, professeur au module de plein air et tourisme d’aventure de l’UQAC, lui-même survivant du cancer et dont les recherches portaient sur les activités d’aventure avec des clientèles particulières. Quelque mois plus tard se déroulait sur le massif des Monts-Groulx notre toute première expédition d’aventure thérapeutique. De ce premier projet naquit une fondation mise sur pied par Dr Sylvain Baruchel, Mario Bilodeau, François Guillot avec la collaboration inestimable de François Veillet et Annick Dufresne. Au fil des 20 dernières années, ce sont une quarantaine d’expéditions qui ont été mises sur pieds pour le bénéfice de centaines de jeunes atteints par le cancer, de milliers de parents qui les supportent et de dizaines de milliers de gens qui les entourent.