GRANDE EXPÉDITION HIVER 2019 (19-29) – JOUR 2 – Le plus beau jour de ma vie

Quel beau privilège nous avons de nous réveiller ce matin au pied du Mont Albert. Cette majestueuse montagne qui semble veiller sur nous, nous inspire le respect et l’humilité.

La journée commence doucement par une visite au centre d’interprétation du parc. Nous en apprenons sur notre environnement des prochains jours, la formation des montagnes, la faune et la flore qui habitent le parc. Une très belle introduction avant d’aller découvrir les environs.

De retour aux refuges, nous recevons notre équipement pour bien profiter de l’hiver et apprenons les bases du système d’habillement multicouches, de la gestion du froid, de notre énergie et des petits inconforts qui pourraient survenir. Il nous faudra une bonne discipline et une bonne écoute de nous-mêmes.

Après un bon dîner pour faire le plein d’énergie, nous embarquons enfin sur nos raquettes. Les premiers pas sont un peu étranges, mais chacun s’y habitue très vite et la beauté du paysage nous empare rapidement. La randonnée du jour sera le moment parfait pour tester nos habiletés. Ce sera environ 7 km sur un sentier plutôt plat.

Nous marchons quelques pas et déjà la première surprise. Nous avons la chance de voir deux orignaux à quelques mètres de nous dans la forêt. Nous les observons à distance et reprenons notre chemin jusqu’à ce que nous en apercevions un troisième. Couché dans la neige il remarque notre présence, mais ne semble pas trop s’en soucier. Par respect pour son territoire et lui-même, nous bifurquons du sentier un instant.

Nous voici maintenant en pleine forêt. Les arbres sont magnifiquement recouverts de neige, seul le bruit de nos raquettes sur le sol se fait entendre. Longeant une rivière à saumon en partie gelée, nous marchons à la file indienne, admirant la végétation et les différents points de vue.

Au bout de quelques km, nous nous arrêtons un moment pour une petite pause. Face au sommet Ernest-Laforce, assis en rond, nous discutons de nos objectifs d’expédition. Chacun d’entre nous est là pour vivre l’aventure, mais également pour découvrir ses capacités physiques, sortir de sa zone de confort, se libérer l’esprit et profiter du moment présent. Nous partageons ici un moment bien émotif, tout en douceur. Se rappelant que les épreuves vécues sont parfois lourdes à porter, mais que de se retrouver en groupe avec des gens comme nous, qui nous ressemblent, nous confirme que nous sommes normaux et que nous ne sommes surtout pas responsables de la maladie. Éventuellement, chacun sera peut-être en mesure de faire ressortir des côtés positifs de ces épreuves. D’ailleurs, Georgie et Jayden mentionnent qu’ils souhaitent aider le groupe à y arriver.

Pour les prochains jours, l’important est donc de prendre du temps pour soi, s’amuser, rire un bon coup et vivre!

De retour au campement, nous sommes fiers de notre première randonnée. Nous montons une tente, un grand dôme dans lequel nous mettrons certains de nos bagages afin de nous donner plus de place dans les refuges. Nous assistons à un magnifique travail d’équipe. Le dôme étant si grand, nous devons être plusieurs pour le monter.

Ce soir, Serena et Gerald sont les assistants-chefs de Charles. Un bon repas chaud fera le plus grand bien ainsi qu’une bonne nuit de repos.

 

Chantale Lecours, Photographe et blogueuse pour la fondation Sur la pointe des pieds

POUR VOIR PLUS DE PHOTOS…