2019 | DOUBLE DÉFI DES DEUX MARIO, TROISIÈME TRAVERSÉE – JOUR 1: Accepter l’imprévisible

expedition traversee des deux mario - jour 1 - reseaux sociaux - par patrice beriault - _010

La première journée de la troisième traversée du Double  défi des deux Mario a permis au Lac St-Jean et à sa température de nous en offrir plein la vue, plein les yeux.

Et c’est avec modestie que nous devons accepter ce verdict irrévocable. Traverser le lac Saint-Jean en hiver, c’est accepter l’imprévisible! Quand la Nature parle, il faut savoir l’écouter.

La journée de vendredi s’entame sous une fine pluie alors que les participants, encouragés par les deux Mario et Yan Goyette, prennent le chemin du camp 1. À peine une heure après le départ, le ciel s’éclaircit pour nous offrir une journée ensoleillée, jusqu’à ce que le “White out” fonce sur nous! Un énorme nuage s’abat alors sur les participants pendant une trentaine de minutes et aussi soudainement qu’il apparaît, il disparaît pour laisser place… aux vents!

Vers le milieu de l’après-midi, les vents augmentent en intensité jusqu’à l’arrivée des marcheurs au campement de soir alors que des rafales de près de 80km/h s’abattent sur le Lac. Alors que l’équipe de bénévoles termine l’installation de la dernière tente, la décision est prise de retourner à la base puisque les vents malmènent les tentes. Par sécurité, par prévention, les participants sont alors informés de la situation et c’est avec sérénité qu’ils acceptent la décision alors que l’équipe s’affaire déjà à préparer le retour à Pointe-Taillon en motoneige. Tous les participants sont transportés jusqu’au chalet de Pointe-Taillon pour y passer la nuit pendant que l’équipe démonte le campement.

Au moment d’écrire ces mots, les participants dorment dans la grande salle du chalet pendant que nous attendons les derniers bénévoles pour leur retour au chalet, avant d’y aller pour une courte nuit de sommeil, parce que ce n’est pas terminé pour autant!

Demain samedi, l’aventure continue! Nous reprendrons la route du Lac pour rependre la traversée.

Mais en attendant, un peu de repos de guerriers nous attend!

Patrice Beriault, blogueur et photographe pour la fondation Sur la pointe des pieds

POUR VOIR PLUS DE PHOTOS…